Visiter Chichén Itzá

chichen itza templo de kukulcan      

      Situé sur la péninsule du Yucatán, entre Valladolid et Merida, Chichén Itzá est un site archéologique qui a appartenu aux Mayas. Vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaires pour vous y rendre.

 Informations pratiques 

      Depuis Valladolid, plusieurs options s'offrent à vous. Vous pouvez soit prendre un bus, un colectivo ou bien louer une voiture - solution la moins pratique selon moi et la plus onéreuse car en plus de l'entrée du site vous devrez payer le parking $80 MXN. Pour ma part, à l'aller j'ai emprunté un bus Oriente depuis la gare routière. Ils passent toutes les heures et sont au prix de $36 MXN. Pour le retour, c'est assez bien organisé : à la sortie du site des personnes vous proposent divers moyens de locomotion dont les colectivos, et c'est la solution que j'ai choisi. Ce sont des mini vans, un peu moins cher que le bus, $31MXN  que vous paierez à votre arrivée. Il y a cependant moins de confort : vous devrez faire sans climatisation, mais pour un petit trajet comme celui-là, ce n'est pas gênant et ça rajoute une touche d'aventure.  

      L'entrée du site est de $481 MXN, cela peut paraître assez cher, surtout par rapport à tout ce que l'on peut visiter au Mexique, mais le site est très vaste et il y a plein de choses à découvrir qui justifient, selon moi, ce prix. 
Horaires : 8h-17h.

ancienne cité maya chichen itza

 Sa signification 

      L'ancienne cité maya doit son nom à la présence de quatre cénotes qui permettaient notamment d'alimenter la ville en eau. « Chi » signifie la bouche, « Chén » les puits et « Itzá » les sorciers de l'eau. Chichén Itzá fut la plus importante des cités mayas. 

 Le temple de Kukulcán

      C'est l'édifice le plus célèbre, aussi connu sous le nom d'El Castillo depuis la colonisation du pays. « Kukulcán » était considéré par les Mayas comme le dieu de la résurrection et de la réincarnation mais aussi celui des quatre éléments. Il était représenté par un serpent à plume, d'où la présence de têtes de serpents au pied des escaliers de la pyramide. Ces têtes ont d'ailleurs été disposées de telle façon que, lors des équinoxes d'automne et de printemps, le soleil vient dessiner le corps ondulé des serpents. Ils paraissent alors comme en mouvement : ce doit être un spectacle incroyable ! Ce monument n'a donc pas été construit par hasard par les Mayas : en fonction de l'orientation du soleil mais aussi, en référence au calendrier maya avec les 365 marches qui le constituent, la dernière étant le sommet. Depuis 2007, cet édifice maya, construit à partir de bloc de calcaire, est considéré comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde et l'on peut facilement comprendre pourquoi. Cette grandiosité architecturale, qui est vieille de plus de 1000 ans, est absolument fascinante ! 

chichen itza et le temple de kukulcan

 El Cenote Sagrado

      Un cénote est un puits d'eau douce qui s'est formé par accumulation d'eau. Celui que l'on appelle le cénote sacré est l'un des quatre cénotes présents dans la cité. En plus de donner un accès à l'eau potable, il était considéré comme un lieu de culte avec une immense signification religieuse : il établissait un lien tangible entre le monde des morts et celui des vivants. Les archéologues ont d'ailleurs retrouvé au fond de ce dernier des crânes et des objets laissant penser que s'y déroulaient des sacrifices humains ainsi que des offrandes, d'où son caractère sacré. 


cénote sacré chichen itza


El Juego de Pelota

      Les restes archéologiques nous montrent que les Mayas pratiquaient à Chichén Itzá un de jeu de balle. On retrouve sur un terrain de jeu des sculptures qui laissent penser qu'un rituel était pratiqué à la fin de la partie. Les membres de l'équipe perdante étaient probablement tués et offerts en sacrifice aux dieux. Me trouver au milieu de ce terrain et imaginer les Mayas lancer une balle à travers les trous que l'on aperçoit dans les murs, et cela au péril de leur vie, fut une expérience incroyable.

jeu de balle maya à chichen itza

El templo de los guerreros y el grupo de las mil columnas

      Les colonnes à perte de vue, parfaitement alignées, comme confondues avec le ciel et la nature, ont su totalement me conquérir et je crois même que c'est ce que j'ai préféré dans cette cité maya. Retrouvées allongées lorsque le site a été découvert, elles ont été replacées comme à l'époque. Le temple, quant à lui, semblait être réservé pour effectuer des sacrifices humains et accueillir la salle de conseil où se réunissaient les dirigeants de la cité. 

le temple aux mille colonnes



 La civilisation Maya : Elle fait partie des civilisations pré-colombiennes, au même titre que les Incas, les Toltèques ou encore les Aztèques. Les Mayas étaient, entre le IIIème millénaire avant J.C. et le XVIème siècle de notre ère, particulièrement présents à Bélize, au Guatemala, au Salvador, au Honduras et dans l'actuelle péninsule du Yucatan. Constitués de guerriers, de bâtisseurs mais aussi d'artistes et de savants, ils pratiquaient les mathématiques, l'astronomie et avaient une écriture hiéroglyphique. Quant à leurs croyances, ils étaient polythéistes. Leurs dieux étaient en lien avec des éléments de la nature, cette dernière étant très importante pour eux. Parmi ces dieux, il y avait : Itzamna - dieu du ciel, de la nuit et du jour ; Kinich Ahau - dieu du soleil, de la guerre ; Yum Caax - dieu de l'agriculture. Leurs us et coutumes ainsi que leurs avancées sur le plan architectural et astronomique fascinent et suscitent beaucoup de curiosité. 



la civilisation maya

      Si vous êtes de passage dans la péninsule du Yucatan, je ne peux donc que trop vous recommander d'aller faire un tour dans cette ancienne cité Maya. Perdue au milieu de la nature, elle nous offre une vraie téléportation dans le temps, un moment chargé d'histoire et de magie ! TFW

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire