Organiser son voyage au Mexique

planifier son voyage au mexique


Quelles sont les informations essentielles à savoir si vous partez au Mexique ? 

L'avion 

      Pour ce qui est du vol, je suis passée par le site Skyscanner. Souhaitant me rendre dans plusieurs villes du Mexique, ce comparateur de vol m'a permis de trouver l'offre la moins chère pour les cinq vols choisis. Pour cela, j'ai sélectionné l'option "Multi-destinations", puis j'ai rentré les villes ainsi que les dates souhaitées. Le site m'a alors redirigé vers Expédia qui proposait tous ces vols avec la compagnie nationale mexicaine : Aeromexico. Tous les vols que j'ai effectué ont été très agréables. 
      Je passe très souvent par Skyscanner, surtout lorsque mon voyage comporte différentes destinations. Cette option me permet d'économiser de l'argent mais aussi de gagner du temps une fois sur place : tout est déjà bien organisé. Cependant, pour éviter toute mauvaise surprise, veillez à vérifier que le prix des bagages en soute est bien compris dans le tarif final et, si ce n'est pas le cas, vous renseigner sur les frais supplémentaires que cela implique.

Les démarches administratives

     La seule chose à vérifier est que votre passeport est bien valide durant la totalité de votre séjour. Ensuite, vous n'aurez besoin, depuis la France, d'aucun visa. Vous aurez simplement à remplir un formulaire d'immigration (FMM), disponible dans votre avion ou à l'aéroport. Vous remettrez une partie de ce papier à la douane lors de votre entrée sur le territoire et l'autre partie lorsque vous le quitterez. Attention : si vous effectuez une escale aux États-Unis et ce même si vous ne sortez pas de l’aéroport, il vous faudra remplir l’ESTA, au moins 72h avant votre départ. Contrairement à ce que certains sites prétendent, cela ne coûte que 14US$.

les démarches administratives à faire pour aller au mexique

La sécurité

      On entend souvent des histoires assez effrayantes sur le Mexique. Que faut-il réellement en penser ? Dans des pays où les écarts économiques sont très marqués, quelque soit sa situation géographique, il est souvent plus dangereux de s'y aventurer en tant que touriste. Au Mexique, il y a de fortes disparités économiques et, en lien avec cela, on entend très souvent parler des problèmes de drogue et de corruption dans le pays. Certains endroits du Mexique sont plus réputés que d'autres pour cela. Le site du ministère des affaires étrangères permet d'avoir un premier aperçu sur ces lieux à éviter grâce à une carte du pays. En réalité, ce qui arrive le plus souvent aux touristes est de se faire arrêter par la police lors d'un trajet en voiture et de devoir payer une amende injustifiée. Alors, même si cette situation est loin d'être agréable, elle est tout de même nettement moins grave par rapport à tout ce à quoi on pourrait s'attendre.
     En ce qui concerne mon expérience au Mexique, je n'ai eue aucune mauvaise surpise alors même que je me suis rendue à Ciudad Obregon, une ville industrielle et non touristique. J'ai, par ailleurs, été beaucoup plus soucieuse de ma sécurité à Ciudad de México. Alors est-ce l'effet "grande ville" ou bien toutes les mises en garde que m'ont donné mes amis mexicains qui vivent là-bas ? A mon avis, un peu des deux. Je partagerai avec vous les lieux à éviter à CDMX dans l'article consacré à la ville. Si j'avais quelques conseils à vous donner ce serait d'éviter le port d'objets ostentatoires : bijoux voyants, appareil photo à la main, téléphone etc., pour ne pas attirer trop les regards. Aussi, ne montez pas dans n'importe quel taxi que vous trouverez sur votre route ou qui vous proposera un trajet dans la rue à un prix attractif. Dans certaines villes, un service de Uber est disponible et il existe des compagnies de taxi officielles comme Easytaxi : c'est certes souvent plus cher mais aussi plus sûr. Autre solution : lorsque vous êtes au restaurant ou bien à l'hôtel, vous pouvez demander au comptoir qu'ils vous appellent un taxi. Evitez également de vous balader seul(e) la nuit, d'autant plus si vous ne connaissez pas le quartier. 
  Alors oui, il faut faire attention à certaines choses, être vigilant mais je vous dirai, comme à peu près partout lorsque vous partez en voyage. Avoir quelques repères et informations au préalable, sans que cela ne devienne anxiogène, permet simplement d'éviter toute situation qui pourrait s'avérer dangereuse car le risque zéro n'existe pas, nulle part. 

le mexique est il un pays sécurisé

Déplacements sur place

      Pour se rendre d'une ville à une autre, le réseau de car est très développé au Mexique. Ils est emprunté tous les jours à la fois par les locaux et par les touristes. Les cars sont très confortables et vous offrent même des prises usb et quelque giga de wifi. La compagnie la plus connue est ADO qui a d'ailleurs racheté ses concurrents : Oriente et OCC. Vous ne pourrez prendre vos billets qu'une fois sur le sol mexicain, dans n'importe quel terminal de bus, car les cartes bancaires européennes ne sont pas acceptées sur leur site internet. Ayant souvent pris mes billets à la dernière minute, j'ai toujours réussi à avoir une place dans tous les cars que j'ai emprunté. Si vous souhaitez être plus organisé, vous pouvez tout à fait les réserver à l'avance au guichet et prévoyez plutôt de l'espèce car le paiement par carte n'est pas ce qui est le plus utilisé et cela vous vaudra, en outre, des frais bancaires. L'application mobile ADO m'a été très utile pour connaître les horaires des bus. J'avais aussi téléchargé Rome2rio, mais les horaires étaient très souvent erronés, mais cela m'a plutôt été utile pour connaître le prix approximatif du trajet en taxi ou en bus d'une destination à une autre. 
    Ensuite, au sein même des villes, vous trouverez Uber ou bien des taxis locaux. Lorsque vous utilisez Uber à l'étranger, si vous en avez un, je vous conseille d'utilisez votre compte Paypal, cela marche exactement de la même manière que votre carte bancaire mais vous évite tout éventuel frais supplémentaire. 

se déplacer au mexique

La monnaie

       La monnaie officielle au Mexique est le peso, symbolisé par un $. Cela peut parfois porter à confusion dans des lieux touristiques où le prix est affiché en dollar américain, veillez donc à être attentif. Si vous souhaitez échanger de l'argent avant de partir je vous conseille d'utiliser l'application mobile coChange qui vous indique, chaque jour, le bureau de change le plus intéressant près de vous. Une fois sur place, vous pourrez aussi retirer dans une banque. Pensez d'ailleurs à vous renseignez auprès de la votre pour savoir s'ils ont des accords internationaux. Etant à la BNP, je pouvais retirer sans aucun frais dans tous les ScotiaBank du pays. Vous pourrez aussi vous rendre dans les Casas del cambio du pays, où il n'y a généralement pas de commission et où les taux varient peu. L'aéroport de CDMX est aussi réputé pour permettre d'échanger de l'argent sans frais et à des taux intéressants. 


la monnaie mexicaine

Le budget

        Cette variable est évidement très approximative et dépendra surtout de votre manière de dépenser votre argent mais également de la ville où vous irez. 
  • Pour une nuit à l'hôtel : cela variera entre 400$ et 850$ (20€ à 40€) par personne et par nuit. Ce point varie bien sûr en fonction de la ville et du standing choisi.
  • Restaurant : Entre 100$ et 150 $ (5€ à 7€) le repas
  • Le car : pour un trajet de 2/3 heures cela varie généralement entre 100 et 300$ (5€ à 14€)
  • Le centre ville depuis l'aéroport en taxi : 200$ (10€)
  • Le taxi : de 25$ à 200$ en fonction de la course (2€ à 10€)
  • Les visites touristiques : de 30$ à 500$ (2€ à 23€)
  • Les souvenirs : généralement entre 40$ et 200$ (2€/10€)
      Nous n'y sommes pas très habitués en France mais le Mexique fonctionne, comme les Etats-Unis, avec la propina : les pourboires. Bien que personne ne vous obligera à en payer, si cela n'est pas inclus dans la note du bar, du café ou du restaurant où vous irez, pensez à rajouter 10% de la note pour le service dont vous avez bénéficié. Les salaires dans la restauration sont très peu élevés au Mexique et cela fait partie de la culture locale.

Adaptateur de prise


      Pour le Mexique, il faudra penser à vous munir d’un adaptateur de ce type pour pouvoir brancher tous vos appareils électroniques. Ce sont les mêmes adaptateurs que  pour les États Unis, le Vietnam, le Costa Rica ou encore la République dominicaine. 

organiser son voyage au mexique      

      Même si je tends à vous partager des informations objectives, tout ce que j'ai évoqué dans cet article dépend aussi de mon expérience personnelle et est donc subjective. N'hésitez pas à me partager la votre en commentaire, je serais ravie de pouvoir la lire ! TFW 

1 commentaire:

  1. Bonjour Emma
    Je découvre ton blog à l’instant et je suis impressionnée par Le soucis du détail que tu as lorsque tu écris tes articles !
    Cela donne tellement envie ����
    A très vite
    Meryl

    RépondreSupprimer