Marrakech & la culture locale

Lorsque l’on voyage le climat, la manière de vivre, de se nourrir, de s’habiller, la culture et les coutumes sont souvent différents des nôtres. C’est ce qui est à la fois tellement enrichissant mais qui peut aussi être compliqué parfois.

La langue 

Au Maroc, les personnes parlent pour la plupart le français. Cela est dû aux échanges économiques entre les deux pays, au tourisme mais aussi au fait que le pays est un ancien protectorat français, indépendant depuis 1956. Alors, même si ce point est assez rassurant, je trouve ça tout de même important de connaître quelques notions en arabe avant de partir, ne serait-ce que pour s’intéresser à la culture locale ! 

Plusieurs langues sont parlées au Maroc. Si la langue officielle est le darija : l’arabe dialectal marocain ; on parle aussi le Rifain - langue berbère parlée dans le nord-est du pays, le Chleuh - langue berbère parlée dans le sud - ou encore le Tamazigh - langue berbère parlée dans la région centrale du pays. Ces langues sont les plus utilisées, mais il en existe encore d’autres. 

Pour aller au Maroc, il me parait largement suffisant de connaître quelques mots en arabe, mais libre à vous d’en apprendre dans les différentes langues berbères. Même si le darija est une langue avec un alphabet et une prononciation différents de la nôtre, je suis persuadée qu’avec un tout petit peu d’entraînement vous saurez vous débrouiller et dire quelques mots !

Bonjour & Bonsoir - Salam Aleykoum
Comment allez-vous ? - Labass 
Pardon - Smahliya
Merci beaucoup - Choukran bezaf
Géographie 

Marrakech est située au centre du pays, aux pieds des montagnes de l’Atlas. La ville est ensoleillée toute l’année & le climat moyen est de 20 degrés. J'y suis allée début septembre et fin janvier, et j’ai beaucoup apprécié les deux périodes.

En janvier, j'ai aimé les après-midi chaudes et ensoleillées, surtout lorsque l’on connaît les températures en France à cette période. Les matinées et les soirées restaient quand même assez fraîches et nécessitaient de se couvrir un peu. En septembre, il faisait chaud tout le temps mais cela restait largement supportable.

Je vous déconseille d’y aller durant l’été car le climat avoisine les 40 degrés et cela ne doit pas être idéal pour visiter la ville et se promener, mais, après tout, tout dépend de ce que vous aimez !



Déplacements

Depuis l’étranger, on arrive par l'aéroport de la Ménara, qui se situe au sud du quartier de l’Hivernage. Pour se rendre à votre logement vous devrez emprunter un taxi. 

Comme dans tous les pays, demandez à votre chauffeur d’allumer le compteur, dans le cas contraire, dites lui que vous prendrez un autre taxi s’il ne l’allume pas, ça marche souvent assez bien et vous évite de payer un prix exorbitant. 

Pour vous déplacer ensuite durant votre séjour, le taxi est, le moyen de transport le plus pratique. Dans la médina et autour, privilégiez les trajets à pied qui permettent de découvrir les jolis recoins de la ville.




La négociation

Dans les pays arabes, ils n'existent généralement souvent pas de prix fixes. La négociation du prix d'un produit fait partie de la culture locale. N’hésitez donc pas à marchander avec les commerçants. Si nous n’avons pas vraiment, pour beaucoup, la culture de la négociation on se prend vite au jeu ! 

Marrakech est une ville très touristique et, comme cela est le cas de beaucoup d’autres villes avec cette caractéristique, les habitants, les marrakchis, gagnent leur vie essentiellement grâce au tourisme. Alors sachez que dès que l’on vous rend un « service » (porter vos valises jusqu’au taxi ou à l’hôtel, que l’on vous donne la direction, que l’on vous propose de vous emmener chez un commerçant etc.) cela sera facturé par votre interlocuteur. Cela peut surprendre les premières fois, surtout lorsque l’on souhaite tisser des liens avec les habitants, mais en étant un peu plus « méfiant », on arrive à déceler le rapport commercial du rapport humain & cela devient ensuite très agréable.




La cuisine

Pour ce qui est des spécialités culinaires marocaines, si le couscous est originaire d’Algérie, le tajine, lui, vient du Maroc et doit son nom au plat en terre cuite utilisé pour sa cuisson. Ce plat est déclinable à l’infini, du tajine à la viande, au poisson, aux légumes, aux fruits secs.

La tanjia est un plat, lui, typiquement marrakchi. Il doit lui aussi son nom à son contenant : une jarre en terre cuite. Et là encore, il en existe des saveurs différentes. 

Pour le dessert, le Maroc regorge d’une multitude de douceurs sucrées, de pâtisseries orientales, accompagnées bien souvent d’un thé à la menthe. 



Tous les conseils donnés dans ces différents articles sur Marrakech partent de mon expérience personnelle. Chaque personne et chaque voyage étant différents, je pense qu’il est surtout important que vous puissiez vous laisser aller à découvrir les choses par vous-même ! 

En espérant vous avoir donner envie d’aller ou de retourner à Marrakech, je vous souhaite en tout cas que cette ville, son histoire et ses habitants puissent vous apporter autant que cela a été mon cas. TFW



Aucun commentaire:

Publier un commentaire